L'IMPRO

L'improvisation théâtrale ou l'art de sublimer l'instant.

Né au Québec dans les années '70, cet art de la scène est un doux mélange de plusieurs disciplines chères au public nord américain : le hockey et... la scène.

La raison première de l'improvisation théâtrale est celle de raconter des histoires, sans préparation au préalable !

Celles-ci sont tantôt drôles, tantôt tristes ou dramatiques, mais souvent loufoques et déjantées tout en respectant les codes des arts dramatiques, bien sûr.

Elles peuvent être chantées, dansées, muettes, rimées, à la manière de tel ou tel auteur célèbre, et j'en passe...


Lors de matchs d'improvisation à proprement parler (et voici le lien avec le Hockey) cette discipline se pratique en équipes de 5 personnes, parfois encadrées d'un "coach", un arbitre et deux assistants.

L'arbitre définit les catégories, les thèmes, le nombre de joueurs et le temps imparti pour chaque impro.

Par définition injuste et malveillant, l'arbitre se fait souvent huer ou malmener par le public (en toute impartialité, c'est souvent mérité ;)).


Bien qu'il fasse ses propres lois, l'arbitre a peu d'influence sur le résultat du match, vu qu'en réalité c'est le public qui attribue les points aux joueurs, et donc à l'équipe ayant le mieux joué (ou manipulé les sentiments de ce dernier, de nouveau en toute impartialité, bien sûr).

Le tout est encadré par le Maître de Cérémonie chargé d'animer, interagir avec le public, suivre le détail des points, des fautes, etc...


L'improvisation théâtrale se pratique également sous forme de spectacles en tous genres, cabarets, dîners, soirées à thèmes, etc..